Gimp

GIMP
A. Texte en gravure
1-> écrire un texte, couleur blanc
2-> calque à la grandeur de l’image
3-> Filtre-> Mappage-> déplacer selon une carte (CHOISIR LE CALQUE DE LA MATIERE EN X ET EN Y)
4-> bouton de droite sur le nom du calque -> alpha vers sélection
5-> supprimer le calque
6-> inverser la sélection
7-> Filtre -> ombre et lumière -> ombre portee (8-8-15-noir-100%-permettre le redimensionnement)
8-> Filtre -> ombre et lumière -> ombre portee (0-0-30-noir-100%-permettre le redimensionnement)

—> Sigles BrBex : fichier de bas : 5688×2136
3 -> Textes : 20-20
–> Cadre exterieur : select transparent; 7- 50,50,100 ; 8- 0,0,200
–> Cadre interieur : voir Cadre creux et bloc, select magic creux transparent-inverser, 7 : 30,30,60, 8 : 0,0,120
–> Pour sur bloc : select transparent de CadreCreux ; 7: 15, 15, 30; 8: 0,0,60
–> Textes en creux : select blanc : 7: 15, 15, 30; 8: 0,0,60
–> Textes en bosse : select transparent : 7: 30, 30, 60; 8: 0,0,120

B textures
seamles : http://ladyvlana.free.fr/tutoriel-gimp-texture/tutoriel-gimp-texture-seamless-01.php

C. Lettres en Or
http://abcdugimp.free.fr/gimp/realiser/ti-tuto/metal.php

Le relief

1.1 Créez une nouvelle image : <toolbox> Fichier > Nouveau ou <image> Fichier > Nouveau. 300 x 300, RVB, fond noir (vous pourrez changer pour du blanc après l’étape 1.6). Validez.

1.2 Puis avec l’outil texte outil texte, créez le texte “G”, en blanc, de taille 350, avec la fonte Cooper Heavy, puis centrez le grossièrement à l’aide de l’outil déplacer outil déplacer ou de l’outil d’alignement outil d’alignement.

1.3 Mettez ce calque aux dimensions de l’image par <image> Calque > Calque aux dimensions de l’image.

1.4 Duppliquez ce calque par <image> Calque > Dupliquer le calque, nommez le “relief”.

1.5 Appliquez un flou gaussien sur le calque “relief”, de 10 x 10 pixels, par <image> Filtres > Flou > Flou gaussien.

1.6 Maintenant que nous avons préparés nos calque, occuppons nous du relief. Faites <image> Filtre > Distortions > Relief, et entrez les valeurs suivante :
relief

Validez.
résultat de relief
dialogue de calque

1.7 Assurez-vous d’avoir sélectionné le calque “relief” dans le dialogue de calque, et faites <image> Calque > Fusionner vers le bas. Renommez le calque fusionné en “relief”.
Ébauche de la matière

2.1 Nous voulons une surface de métal très polie (non, elle ne dit ni “bonjour”, ni “aurevoir”, taquin va !). Or la surface du relief nous apparait dors et déjà comme présentant des parties non lisse (au niveau du rendu), surtout sur les bords. Nous allons donc appliquer un flou. Faites <image> Calque > Transparence > Alpha vers sélection sur le calque “relief”, afin de limiter ce flou à la surface de notre relief. Puis faites un flou, <image> Filtres > Flou > Flou gaussien de 3 x 3 pixels. Désélectionnez.
relief

2.2 Nous utiliserons le filtre <image> Filtres > Ombres et lumières > Effets d’éclairage sur le calque “relief”. Assurez-vous d’avoir cochez l’activation du repoussage dans l’onglet Repoussage d’après une carte, avec notre calque “relief”. Tous les paramètres sont ceux par défaut, voila tout de même les copies d’écran des onglets, au cas où !
Effet d’éclairage
Effet d’éclairage

Il est a noter que si vous spécifiez un éclairage différent de celui-ci, le rendu final en sera aussi modifié. Il y a donc matière à expérimentation, et probablement, trouver des réglages plus intérressant que ceux que je propose.
Effet d’éclairage
Effet d’éclairage

J’ai utilisé la Courbe : Linéaire, mais vous pouvez aussi essayez les autres, naturellement.
Effet d’éclairage

Voici le résultat :
relief

2.3 Nous allons appliquer un flou, afin de lisser à nouveau cette surface. Faites <image> Calque > Transparence > Alpha vers sélection sur le calque “relief”, toujours pour limiter ce flou à la surface de notre relief. Puis faites un flou, <image> Filtres > Flou > Flou gaussien de 3 x 3 pixels. Désélectionnez.
Finaliser le rendu

3.1 Nous allons utiliser l’outil de Courbes afin de donner au logo un rendu plus réaliste, et c’est là l’étape mystique du tutoriel (si, si, je vous assure !). Faites <image> Couleurs > Courbes. Paramétrez le canal de Valeur suivant une des trois proposition ci-dessous. Naturellement, il y a suremment d’autres réglages possible. Si vous en trouvez des beau, n’hésitez à me les envoyer, je les mettrais en ligne. La courbe est à gauche et le résultat, à droite :
outil courbes et résultat
outil courbes et résultat
outil courbes et résultat

Bon Gimp !


LeChi Je me suis décidé à suivre la réforme orthographique... il est vrai qu'elle a déjà au moins 25 ans. J'espère ne pas mélanger les deux.
Voici une liste des mots concernés

Dégooglisons internet

Framasoft

Listes thématiques de logiciels et services libres remplaçant les GAFAM.







LeChi Je me suis décidé à suivre la réforme orthographique... il est vrai qu'elle a déjà au moins 25 ans. J'espère ne pas mélanger les deux.
Voici une liste des mots concernés

Tchat

Le tchat est un système de communication déjà ancien mais pourtant toujours d’actualité.
Les réseaux sociaux se sont dotés d’un système de tchat interne, provocant la quasi disparition des logiciels commerciaux spécialisés.
Pourtant, le tchat gardera toujours sa place dans le panel de communications.

Parmi les protocoles de communication ouverts et libres, jabber inventé en 1998 reste toujours d’actualité.

Il existe un réseau de serveurs jabber communicant entre eux. Il nous suffit de nous inscrire sur un de ces serveurs pour pouvoir communiquer avec tous les inscrits sur tous les serveurs jabber .

Pour ma part, je suis inscrit chez jabber.fr; voici mon adresse :
lechi19620401@jabber.fr

Voici la marche à suivre pour jabberiser !

A. Si vous voulez démarrer la procédure sur votre GSM Android

A.1 Installer une application

Je conseille l’application conversation à prendre sur F-Droid ou toute autre application de votre choix sur le dépot également de votre choix.

A.2 Créer un nouveau compte

  1. Menu > gérer les comptes;
  2. En haut à gauche : + ;
  3. identifiant : monnom@jabbert.fr;
  4. mot de passe;
  5. cocher «Créer un nouveau compte sur le serveur»;
  6. confirmer le mot de passe.

Et c’est fait.

B. Si vous voulez démarrer la procédure sur PC windows

B.1 Installez un client jabber sur votre pc (windows : Jitsi)

B.2 Créer un compte Jabber, via ce client.

  1. Menu : Outils -> Options -> Comptes —> Ajouter
  2. Sélectionnez un protocole : XMPP
  3. Sélectionnez : « Créer un nouveau compte XMPP »
    • Serveur : jabber.fr (même s’il n’est pas dans la liste déroulante) ou tout autre serveur jabber de votre choix.
    • Nom d’utilisateur XMPP : nomdelutilisateur
    • Mot de passe : motdepassedelutilisateur
    • Confirmer le mot de passe : motdepassedelutilisateur
    • Port : 5222

C. Utilisez le protocole via plusieurs logiciels.

C. Diffusez votre adresse Jabber à vos amis.

 

Chaque logiciel a ses particularités, cependant ils utilisent les ressources de Jabber.

  • Tchat via un serveur (si on est déconnecté, le message arrivera plus tard, via ce serveur).
  • Chiffrage du tchat (OTR ou OpenPGP).
  • Envoi de pièces joints : photos, fichiers…

LeChi Je me suis décidé à suivre la réforme orthographique... il est vrai qu'elle a déjà au moins 25 ans. J'espère ne pas mélanger les deux.
Voici une liste des mots concernés

Chiffrement des courriels

Installer les logiciles
-> Thunderbird + le plugin Enigmail
-> GNUPG (sous le titre : “GnuPG binary releases”)

Lire
https://emailselfdefense.fsf.org/fr/


LeChi Je me suis décidé à suivre la réforme orthographique... il est vrai qu'elle a déjà au moins 25 ans. J'espère ne pas mélanger les deux.
Voici une liste des mots concernés

Latex

Je joins à cet article une série d’extensions pour LaTeX.

Chaque idée d’extension est traitée séparément; à chaque fois, une explication des commandes est suivie d’exemples.

Il est bien sûr possible de les utiliser toutes ensemble.

 

Voici donc les liens

  1. Marges et entêtes : Help  + Sources
  2. Structure de répertoires pour projet : Help + Sources
  3. Structure de textes : Help + Sources
  4. Insertions d’images : v0.2 : Help + Sources
    (v0.1 : Help + Sources)
  5. Annotations musicales : Help + Sources
  6. Théâtre v0.1 : Help + Sources (disponible sur ctan.org)
  7. Lettre : Help + Sources

Encore à faire…
Concernant les images
-> insertion svg
-> image sur la page précédente (package{afterpage} et package{dpfloat})


LeChi Je me suis décidé à suivre la réforme orthographique... il est vrai qu'elle a déjà au moins 25 ans. J'espère ne pas mélanger les deux.
Voici une liste des mots concernés

OwnCloud

Trois articles à propos d’Owncloud.

  1. owncloud-et-android
  2. owncloud-et-thunderbird
  3. installer-owncloud-7-sur-ovh

Aide-mémoire :

  1. Pour éliminer les doublons dans les carnets d’adresses :

    DELETE t1 FROM oc_contacts_cards AS t1 JOIN oc_contacts_cards AS t2 ON t1.id>t2.id AND t1.fullname=t2.fullname WHERE t1.fullname != '';
    DELETE t1 FROM oc_contacts_cards_properties AS t1 JOIN oc_contacts_cards_properties AS t2 ON t1.id>t2.id AND t1.name=t2.name AND t1.value=t2.value WHERE t1.name != '';

  2. Pour dé-locker des fichiers :

    DELETE FROM oc_file_locks WHERE 1

  3. Pour notes sur android :http://android-apk.org/apk/com.nowsci.ownnote/1.0/jollyjolla/ownnote+-+notes+for+owncloud/

LeChi Je me suis décidé à suivre la réforme orthographique... il est vrai qu'elle a déjà au moins 25 ans. J'espère ne pas mélanger les deux.
Voici une liste des mots concernés

Comment débloquer un PC dont on aurait perdu le mot de passe administrateur?

Parfois on tombe sur une machine dont on a perdu le mot de passe administrateur. Faut-il tout réinstaller? Heureusement non. Voici 2 techniques pour reprendre la main sur l’ordinateur, données par Tuxicoman.

Je reprends ce texte tel qu’il a été écrit.

Linux

Au bootloader, appuyer sur « e » pour entrer dans le mode édition.

Tuxicoman_debian-grub-500x375

Cherchez la ligne qui contient « linux vmlinuz-« . Dans cette ligne remplacez « ro » par « rw » et ajouter « init=/bin/bash » à la fin de la ligne.

Appuyez sur F10 pour démarrer avec ces modifications (temporaires). Vous arriverez sur un terminal en root. De là vous pouvez :

  • changer le mot de passe d’un utilisateur existant :
    passwd TOTO
  • créer un nouvel utilisateur :
    adduser TOTO
  • supprimer un nouvel utilisateur :
    deluser TOTO

Windows

Accédez à la partition Windows depuis un autre système (Live CD/USB linux, Windows Install disk rescue mode).
Remplacez le fichier C:\windows\system32\utilman.exe par une copie de C:\windows\system32\cmd.exe

Lorsque vous redémarrerez Windows et arriverez devant l’écran de login, pressez la combinaisons de touches Windows +U sur le clavier.

Tuxicoman_Command-prompt-on-the-Windows-10-login

Plutôt que de lancer l’outil d’aide pour malvoyants (utilman.exe) c’est une console (cmd.exe) avec les droits root qui s’affichera. De là vous pouvez :

  • connaitre la liste des utilisateurs:
    net user
  • changer le mot de passe d’un utilisateur existant :
    net user TOTO MOTDEPASSE
  • créer un nouvel utilisateur :
    net user TOTO MOTDEPASSE /add
  • donner les droits root à un utilisateur :
    net localgroup Administrators TOTO /add
  • Supprimer un utilisateur :
    net user NewGuy /delete

A noter que vous ne pouvez pas utiliser cette technique pour modifier le mot de passe d’un compte en ligne Microsoft (nécessaire pour utiliser le Microsoft Store sur Windows 10). En effet, dans ce cas, c’est Microsoft l’administrateur du compte… Mais on peut heureusement créer un autre compte administrateur en local pour accéder à sa machine quand même !

Protection

Comme vous le voyez, c’est assez facile pour quelqu’un avec un accès physique à la machine de prendre le contrôle de la machine. Pour vous en protéger, il y a plusieurs solutions :

  • Verrouiller la séquence de démarrage ( mettre un mot de passe à GRUB si vous utilisez linux, verrouiller le disque utilisé pour le démarrage le BIOS, mettre un mot de passe au BIOS, verrouiller l’accès à la carte mère par un locker : sinon, on peut remettre les réglages du BIOS par défaut en bougeant un jumper sur la carte mère)
  • Chiffrer le contenu du disque. Pas de redémarrage possible sans votre accord. Empêche à priori tout vol de vos données. Mais on peut toujours mettre un keylogger pour récupérer votre mot de passe de chiffrement.

LeChi Je me suis décidé à suivre la réforme orthographique... il est vrai qu'elle a déjà au moins 25 ans. J'espère ne pas mélanger les deux.
Voici une liste des mots concernés

Mon site et ses logiciels

J’ai créé mon premier site en 2007, hébergé chez OVH. Le but était alors de partager des documents avec ma sœur lorsque mon fils est parti une année complète chez elle afin d’étudier deux langues. Depuis, beaucoup de changements ont été faits et j’ai progressivement choisi quelques fonctions remplies par des logiciels libres.

Des amis ont été intéressés pas ces fonctions et j’ai alors créé leur site, dont celui du club d’archers de Longwy. Ces amis n’ont pas forcément choisi OVH, ils sont aussi chez 1and1 et chez hostpapa. Bien sûr, je me retrouve mieux chez OVH ; après tout, ce n’est pas mon métier.

Ma formule chez OVH s’appelle PERSO. Pour 3 € hors TVA par mois, cette formule me donne

  • 1 nom de domaine
  • 100 Go d’espace disque
  • 10 comptes e-mails de 5 Go

Bien sûr, pour le nom de domaine, on peut prendre un contrat à part chez register.eu, par exemple. Mais dans mon cas, OVH me livre le nom du domaine qui est cependant à mon nom.

J’ai plusieurs sous-domaines, ce qui me permet d’avoir une adresse pour chacun de mes enfants.

Voici les logiciels que j’ai retenus.

  • Agora-Project : me sert d’archivage à long terme (exemple : mon agora) ;
  • OwnCloud : permet de synchroniser agendas, carnets d’adresses, répertoires, etc entre mes différents pc, mon GSM ;
  • PiWiGo : diffusion de photos (exemple : mes photos) ;
  • WordPress : pour écrire ce texte par exemple;
  • ZitePlus : pour avoir une ou plusieurs pages statiques en entrée de site (exemple :  hinque.fr).

Même si OVH, 1and1 et Hostpapa proposent d’installer des logiciels – parfois un de ceux que je propose – je préfère installer manuellement en téléchargeant les dernières versions des projets libres.

Enfin, une remarque concernant le protocole de sécurité https. Les trois hébergeurs permettent par défaut l’utilisation de l’https. Ce qui nous permet de sécuriser les liaisons. Mais, vu que mon site est hébergé sur un serveur mutualisé (on est plusieurs sur la bécane), je ne peux pas installer un certificat. OVH propose ce service, mais trop cher pour l’utilité. Donc, en suivant un lien https://hinque.fr , on obtient le message :

Cette connexion n’est pas certifiée

Il suffit alors d’accepter :

Je comprends les risques.

On peut bien sûr ne pas utiliser la sécurité de connexion.


Voir aussi quelques pages internes.


LeChi Je me suis décidé à suivre la réforme orthographique... il est vrai qu'elle a déjà au moins 25 ans. J'espère ne pas mélanger les deux.
Voici une liste des mots concernés

WordPress en local

Texte emprunté à http://blog.mediamiu.com/transferer-son-site-distant-wordpress-en-local-sans-risque-en-moins-de-10-etapes/

1. Export de la base de données

Avant toute chose, il faut commencer par exporter la base de données de votre site existant en ligne. Rendez-vous sur votre phpMyAdmin.

Une fois connecté à votre base de données, il faut l’exporter mais pas entièrement. N’oubliez pas qu’en local, l’URL de votre site va changer ainsi que les identifiants de connexion, donc pour anticiper ce problème, on choisit d’exporter

  • en un sql : toutes les tables de la base sauf wp_options et wp_users,
  • dans un second : wp_options,
  • dans un troisième : wp_users.

Choisissez une exportation personnalisée et trouvez les meilleurs paramètres selon le cas. Pour ma part, je sélectionne seulement le mode transactionnel et je laisse NONE comme paramètre pour la compatibilité de l’exportation. Je demande la compression « gzippé », et c’est tout.

2. Changer les URL

Une fois votre base de données téléchargée, vous allez devoir mettre les mains dedans, mais ça reste hyper simple. Lors de cette étape, on va aussi anticiper les soucis d’URL que l’on pourrait retrouver en local. Ouvrez votre fichier avec le bloc-notes et remplacez toutes les URL http://www.monsite.fr/ par http://localhost/monsite/.

3. Création de votre base de données en local

Il est temps, maintenant de créer votre nouvelle base de données en local. Rendez-vous sur votre phpMyAdmin de votre serveur local (Wamp, Xampp, Lamp,…) et créez simplement une base du même nom que celle du site distant. Laissez cette page ouverte pour la suite.

4. Installation de WordPress en local

Je ne détaille pas cette étape car elle fait l’objet de nombreux tutoriels sur le web. Si vous n’avez jamais installé de plateforme WordPress en local, vous trouverez facilement un tuto qui vous convient. http://www.google.fr/search?q=installer+wordpress+en+local

Pour ceux qui connaissent déjà, rien ne change, faites comme d’habitude.

5. Suppression des tables de la base locale

A ce moment, il faut retourner sur le phpMyAdmin local. Votre base de données s’est étoffée et compte maintenant 11 tables. Pour éviter tout souci, on va supprimer toutes les tables sauf wp_options et wp_users, mais vous commencez à connaitre la musique.

6. Importation de la base de données en local

C’est évidemment l’inverse de la première étape, il faut maintenant importer votre base de données sauvegardée quelques minutes plus tôt.

Choisissez le fichier SQL qui correspond, en jeu de caractères utf-8 et en mode de compatibilité NONE et faites exécuter.

Pour vérifier, si tout s’est bien déroulé, rafraîchissez l’écran de votre interface WordPress, et…magie ! Tous vos articles, commentaires, menus, etc. sont apparus.

7. Télécharger/Ecraser le répertoire wp-content

C’est l’étape la plus sympa de tout le tutoriel car c’est l’heure d’aller vous faire un kawa !

Tout ce que vous avez à faire c’est de copier le dossier wp-content se trouvant sur votre site distant vers le dossier wp-content de votre site local. Comme cela peut prendre un peu de temps, il vaut mieux prévoir une autre tâche à côté.

8. Installer les options

Importer la table “localisée” wp_options.

9. Changement de thème

Revenez quelques minutes plus tard et tout est prêt ! Il ne vous reste plus qu’une dernière étape : le changement de thème. Et oui ! A ce moment du tutoriel, vous avez encore le thème par défaut de WordPress. Si vous en utilisiez un autre, il suffit de vous rendre dans le menu Apparence > Thèmes et d’activer le thème adéquat.

N’oubliez pas non les options de thèmes à modifier, de plus en plus nombreux sur les nouveaux thèmes, ainsi que les derniers réglages comme les menus, la page d’accueil (statique/derniers articles),…

9. Paramétrage de votre serveur local pour autoriser les permaliens (subsidiaire)

Il reste éventuellement un paramétrage à effectuer si ce n’était pas déjà fait. Si vous souhaitez changer la structure des permaliens et il faut vous assurer que votre serveur autorise les changements de directions. Rendez-vous sur votre serveur local au menu Apache > Modules Apache et cochez rewrite_module.

Si vous avez l’habitude d’utiliser une autre méthode, n’hésitez à la partager en commentaires.
PS : Une autre méthode existe pour change le nom de domaine à base de commandes SQL.   http://www.geraudlacheny.fr/changer-le-nom-de-domaine-dun-site-wordpress-sans-stress/


LeChi Je me suis décidé à suivre la réforme orthographique... il est vrai qu'elle a déjà au moins 25 ans. J'espère ne pas mélanger les deux.
Voici une liste des mots concernés

Typographie française

Au cours du temps, chaque langue a calibré sa typographie. Malheureusement, on ne l’apprend pas lors de nos études.

Voici un résumé extrêmement bien fait. À lire ou à télécharger : Télécharger le fichier

TypographieFrancaise

LeChi Je me suis décidé à suivre la réforme orthographique... il est vrai qu'elle a déjà au moins 25 ans. J'espère ne pas mélanger les deux.
Voici une liste des mots concernés